Limoges 8° C
mardi 29 novembre

Marché de l'agriculture bio : évolution des ventes variable selon les circuits (Dossier spécial consommer local)

07h00 - 13 novembre 2022
Marché de l'agriculture bio : évolution des ventes variable selon les circuits (Dossier spécial consommer local)

Comment s'est porté le marché de l'agriculture biologique l'année dernière après une augmentation pendant la crise sanitaire ?

L'année 2021 a été marquée par une baisse de -2,3 % de la consommation alimentaire des ménages. Le marché du bio n'est pas épargné avec une baisse de 0,5 %, mais sa part dans les courses des Français continue de progresser.

Après des années de croissance à deux chiffres, le ralentissement du marché fait couler beaucoup d'encre. Or, si la grande distribution et les magasins spécialisés vendent moins, la vente directe par les producteurs et la vente par les circuits courts augmentent.

Consommation régulière

Selon le Baromètre de la perception et consommation des produits bio publié en mars 2022, 9 Français sur 10 consomment du bio (91 %). L'étude souligne une hausse du nombre de Français qui consomment du bio plus régulièrement, que ce soit au moins une fois par mois (76 % en 2021 vs. 73 % en 2020) ou au moins une fois par semaine (52 % vs. 47 %).

Dans les cantines

Concernant la demande en restauration hors domicile, avec l'application de la loi Egalim, les cantines s'investissent davantage pour atteindre leur objectif de 20 % de bio dans l'assiette. Avec environ 80 000 cantines et 180 000 restaurants en France, il s'agit de deux relais de croissance majeurs pour accueillir la production des agriculteurs français.

Label AB : la référence

Si le frein premier pour consommer du bio reste le prix, il l'est de moins en moins. La première motivation à la consommation de produits biologiques reste la préservation de la santé (53 %) devant la préservation de l'environnement (46 %). Toutefois l'écart entre les deux motifs se tasse (7 points cette année, versus 13 points l'an dernier). En revanche le sentiment de manquer de compréhension du label augmente chez les consommateurs et citoyens. Un Français sur deux s'estime insuffisamment informé sur ce que le label AB garantit, notamment sur la réglementation et les contrôles.

Source : Agence Bio, Les chiffres clés : www.agencebio.org

0 commentaires
Envoyer un commentaire