Limoges 8° C
mardi 29 novembre

Produire bio, ça veut dire quoi ? (Dossier spécial consommer local)

07h00 - 12 novembre 2022
Produire bio, ça veut dire quoi ? (Dossier spécial consommer local)
Les coccinelles sont voraces et efficaces contre les insectes ravageurs

Produire bio, c'est adopter des principes agronomiques privilégiant la prévention et l'autonomie.

L'agriculture biologique (AB) se définit comme un système global de gestion agricole et de production alimentaire basé sur la préservation des équilibres naturels, de la biodiversité, de la santé humaine et du bien-être animal.

Les principes

Non-usage de produits chimiques de synthèse et d'OGM, limitation des intrants, mise en place des rotations longues et diversifiées, cultures de légumineuses ou d'engrais verts, incorporation de matières organiques dans le sol, désherbage mécanique, choix d'espèces et de variétés appropriées...

Pour les productions animales : alimentation adaptée, parcours extérieurs, méthodes naturelles pour soigner les animaux...

Le mode de production et de transformation biologique fait partie en France des signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine (SIQO).

Ces labels officiels assurent des conditions de production strictes validées par l'État et des contrôles réguliers réalisés par des organismes indépendants agréés. L'agriculture biologique est le seul signe officiel qui allie pratiques environnementales optimales et préservation des ressources naturelles.

Des garanties pour le consommateur

Des principes agronomiques privilégiant la prévention et l'autonomie. Les pratiques des producteurs bio ne se résument pas aux normes définies par le cahier des charges européen. Assurer des projets agricoles cohérents et viables nécessite de développer de nouvelles techniques de production, de nouveaux équipements, de sélectionner des variétés et des races adaptées, de tester d'autres organisations du travail, etc.

Loin des clichés d'une filière passéiste, l'agriculture biologique est un mode de production résolument novateur !

Au-delà du label...

Les producteurs bio ont mis en place de nouvelles formes d'organisation capables de fédérer une grande diversité de systèmes de production en organisant des complémentarités entre fermes et entre circuits. Certaines organisations de producteurs ont construit des outils de commercialisation efficaces pour approvisionner des enseignes spécialisées et généralistes à l'échelle du territoire français. Elles ont contribué à asseoir la visibilité de la bio quel que soit le circuit de distribution. En parallèle, des structures avec une forte identité régionale offrent à leurs adhérents une diversité de débouchés au niveau de leur territoire, participant ainsi à la dynamique de relocalisation souhaitée par les consommateurs.

0 commentaires
Envoyer un commentaire