Limoges 8° C
mardi 29 novembre

Plus écolo, moins coûteux, quel mode de chauffage choisir ? (Dossier spécial chauffage)

07h00 - 31 octobre 2022
Plus écolo, moins coûteux, quel mode de chauffage choisir ? (Dossier spécial chauffage)
Le poêle à granulés a le vent en poupe (© MattAure/AdobeStock)

Chaudière centrale au bois et pompe à chaleur sont désormais les deux modes de chauffage préférés des Français. Et pour cause, ils sont plus économes en énergie et plus écologiques.

Exit les chaudières au fioul ! Il est désormais interdit d'en installer de nouvelles. Avec les prix du gaz qui s'envolent au rythme de la guerre que livre Poutine à l'Ukraine, les chaudières au gaz, elles aussi, n'ont plus vraiment le vent en poupe.

La transition écologique indispensable à notre survie sur la planète exige que nous soyons le plus économe possible dans l'utilisation des énergies fossiles. Grâce à des aides financières, les politiques publiques encouragent les ménages à se doter de nouveaux équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables.

Dans ce contexte, deux systèmes répondent aux enjeux environnementaux : les chaudières centrales au bois et les pompes à chaleur.

Le retour en force du bois

L'utilisation du bois pour se chauffer se confond avec l'histoire de l'humanité. Délaissé au profit du fioul et du gaz, le bois fait son grand retour dans nos habitations. Et pour cause ! Il est aujourd'hui le moyen de chauffage le plus économique.

Selon l'ADEME (Agence gouvernementale de la transition écologique), le bois coûte en moyenne 6,60 € par kWh, quand le prix du fioul grimpe à 8,20 € par kWh (données août 2022, N.D.L.R.).

Les appareils d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les cheminées, les poêles, ni même les inserts d'autrefois. La technologie est passée par là pour offrir des chaudières et des poêles très performants, fonctionnant soit avec des bûches, soit avec des granulés de bois. Il existe même des chaudières centrales à alimentation automatique de granulés.

De fait, chaque année, de plus en plus de ménages se convertissent au bois : 104 % de hausse des ventes de chaudières à granulés de bois entre 2018 et 2019 !

Confort de chaleur, économie sur la facture énergétique, bon point écologique : le chauffage au bois présente de nombreux avantages mais il a aussi quelques inconvénients. Il nécessite un espace de stockage des bûches ou des pellets (granulés) et demande un entretien régulier durant toute la saison de chauffe.

Côté investissement : il faut compter entre 5 000 et 15 000 € en fonction de la dimension des espaces à chauffer et de la puissance de votre appareil.

Pompes à chaleur

L'autre mode de chauffage le plus recommandé aujourd'hui est sans conteste la pompe à chaleur. La PAC fait partie des systèmes de chauffage les plus performants pour une maison. Ses avantages sont nombreux, à condition d'avoir un logement bien isolé.

La pompe à chaleur repose sur un principe : elle pompe les degrés à l'extérieur pour les restituer à l'intérieur de la maison. Les PAC peuvent puiser leur source de chaleur de différentes façons. Les plus répandues sont les PAC aérothermiques : elles utilisent l'air extérieur pour produire de la chaleur qui est ensuite diffusée à l'intérieur grâce à un système de ventilation s'il s'agit d'une PAC air-air. Pour les PAC air-eau, l'énergie vient chauffer un circuit d'eau et diffuse la chaleur par des radiateurs.

Il existe aussi des pompes à chaleur géothermique qui trouvent leur chaleur dans le sol. Ces dernières sont les plus économes en énergie. Mais ce sont aussi les plus chères à l'achat, comptez de 9 000 à 15 000 € plus l'installation (de 1 500 à 2 250 €) pour un logement de 120m2. Le prix des pompes à chaleur varie de 5 000 à 15 000 € en fonction des modèles. Pour les ménages qui investissent dans une pompe à chaleur aérothermique, le coût moyen est de 7 000 €.

Chaudière à bois ou PAC, ces deux systèmes sont éligibles aux aides gouvernementales à la rénovation de l'habitat.

0 commentaires
Envoyer un commentaire