Limoges 18° C
jeudi 28 octobre

« 1 jeune 1 solution » : des aides pour entrer dans la vie professionnelle (Dossier spécial formation)

07h00 - 23 septembre 2021
« 1 jeune 1 solution » : des aides pour entrer dans la vie professionnelle (Dossier spécial formation)
100 000 formations qualifiantes supplémentaires ont été ouvertes depuis le début de l'année (© Goodluz - stock.adobe.com) - ©

La crise sanitaire touche de plein fouet les jeunes qui arrivent sur le marché du travail. Le plan « 1 jeune 1 solution » est mis en place pour leur faciliter l'entrée dans la vie professionnelle.

En raison de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, de nombreuses entreprises ont gelé les recrutements. Les 750 000 jeunes arrivant sur le marché du travail en 2020 en sont les premières victimes. La progression du taux de chômage des moins de 25 ans est trois fois plus élevée que celle des autres catégories.
Pour faire face à cette situation hors-norme, les fonds alloués chaque année pour l'emploi des jeunes ont été triplés, pour atteindre 6,5 milliards d'euros.

Ainsi, l'État prend en charge la quasi-totalité du coût de l'embauche d'un apprenti durant sa première année de contrat. C'est la mesure phare du plan « 1 jeune 1 solution » afin de faciliter l'entrée des jeunes dans la vie professionnelle.

Jusqu'à 8 000 €

L'aide financière est versée aux employeurs qui recrutent des jeunes en apprentissage (préparant à un diplôme jusqu'au niveau master, bac + 5) ou en alternance via un contrat de professionnalisation (certification de qualification professionnelle ou diplôme jusqu'au niveau ingénieur).

Ne concernant que la première année d'exécution du contrat, l'aide de l'État s'élève à 5 000 € maximum pour un apprenti de moins de 18 ans et jusqu'à 8 000 € pour un jeune majeur. Ce qui couvre 100 % du salaire d'un apprenti de moins de 21 ans, 80 % jusqu'à l'âge de 25 ans et près de 45 % à partir de 26 ans. C'est 8 000 € pour un alternant jusqu'à ses 29 ans révolus.

Aucune condition n'est exigée en contrepartie aux entreprises de moins de 250 salariés. Les autres doivent s'engager à atteindre, au 31 décembre 2021, un seuil de contrats d'alternance et d'insertion professionnelle : 5 % minimum de l'effectif salarié total annuel de l'entreprise ou 3 % si le nombre d'alternants a progressé d'au moins 10 %.

Plateforme

Une plateforme (www.1jeune1solution.gouv.fr) est ouverte pour détailler le plan « 1 jeune 1 solution » et mettre en relation les entreprises avec les jeunes cherchant un emploi. Ceux qui souhaitent se former peuvent accéder aux dispositifs mis en place, notamment les 100 000 formations qualifiantes supplémentaires ouvertes à partir du 1er janvier 2021 dans le numérique, la transition écologique, le secteur des soins et de l'industrie.

0 commentaires
Envoyer un commentaire