Limoges 21° C
lundi 26 juillet

Enedis s'engage pour un futur plus responsable et solidaire

12h00 - 08 avril 2021
Enedis s'engage pour un futur plus responsable et solidaire
L'ombrière photovoltaïque installée à Ester - ©

(PUBLIREPORTAGE) Enedis a choisi de concrétiser sa politique de développement durable par des investissements sur les 3 800 km de réseau électrique exploités en Limousin, par des innovations pour une énergie toujours plus verte, et par l'accès à l'énergie au plus grand nombre.

«Aujourd'hui, nous voulons nous donner les moyens d'avoir plus d'impact sur les territoires, sur l'environnement et auprès des personnes en difficulté. C'est le sens de notre ambition 2018-2021, qui place la responsabilité sociale d'entreprise (RSE) au cœur de notre projet pour faire d'Enedis, un acteur responsable et solidaire de la transition énergétique », explique Jean-Luc Gautier, le directeur territorial.

Cette démarche est déclinée autour de trois axes : Agir pour le développement des territoires en favorisant l'insertion professionnelle et l'inclusion numérique ; lutter contre la précarité énergétique et soutenir les collaborateurs qui s'engagent dans des initiatives solidaires ; préserver l'environnement et la biodiversité.

BIODIVERSITÉ

Outre l'amélioration des techniques d'élagage pour tenir compte des espèces végétales et la sauvegarde d'espèces animales menacées, Enedis travaille au niveau local avec les associations de naturalistes afin de limiter la mortalité des oiseaux de grande envergure par choc sur les lignes ou par électrocution sur le réseau « Haute Tension A », qui est en partie aérien.

Aussi, Enedis en Limousin va signer une convention avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne, afin de formaliser les actions menées depuis plusieurs années sur les trois départements. Depuis plus de 20 ans, Enedis a étudié et conçu des accessoires afin de neutraliser les incidents avifaunes aux abords des lignes électriques et fait en sorte que les nouveaux réseaux soient sans impact sur la biodiversité. Ainsi, 46 % des réseaux du Limousin sont enterrés.

ZONE CYNÉGÉTIQUE

Une zone cynégétique est un espace d'aménagement pour le maintien et la restauration des habitats naturels du gibier et de la faune sauvage afin de favoriser la reproduction des espèces et éviter l'incursion de gibier sur les routes et dans les champs. La plantation de cultures diversifiées pour la faune sauvage a pour but de prévenir les dégâts agricoles et forestiers. Cette pratique aide à favoriser la biodiversité, et sert de zone de quiétude et de refuge.

En Haute-Vienne, Enedis et la Fédération départementale de chasse ont signé une convention de partenariat innovante afin d'aménager des zones cynégétiques sous l'emprise du réseau électrique et d'installer un système de vidéosurveillance autonome pour détecter une présence animale par photo.

RECYCLER

Lorsqu'Enedis en Limousin a déménagé à Ester, elle a préféré donner ses anciens meubles aux associations locales plutôt que les détruire, favorisant ainsi l'économie circulaire.

Comme il n'y a pas de « petits » gestes, Enedis en Limousin a été dotée de mugs et de gourdes respectueuses de l'environnement, même si les gobelets en plastique et autres touillettes ne sont pas concernés par l'article 73 de la loi sur la transition énergétique et la croissance verte.

Par ailleurs, l'entreprise soutient le tissu économique local en partenariat avec des ateliers protégés qui réalisent le nettoyage sur le site, et toujours dans une démarche responsable, valorise 96 % de ses déchets.

VÉHICULES ÉLECTRIQUES

Enedis a vocation à faciliter la co-construction des solutions d'électromobilité d'aujourd'hui et de demain avec l'ensemble des parties prenantes externes, par exemple ses clients, tout en poursuivant l'électrification de sa flotte comprenant actuellement plus de 50 véhicules électriques.
L'ombrière photovoltaïque installée sur le nouveau site du siège social d'Enedis en Limousin à Ester Technopole est une première en Haute-Vienne ! L'énergie produite est injectée sur le réseau public de distribution. La production annuelle couvrira l'équivalent de la recharge des véhicules électriques de la flotte.

FRESQUE DU CLIMAT

Enedis ambitionne de sensibiliser ses 38 000 salariés à la Fresque du climat d'ici 2022.
La Fresque du Climat est un atelier participatif et ludique. Basé sur l'intelligence collective, il permet à tout un chacun de mieux comprendre le changement climatique, ses causes et ses conséquences, et donc d'accélérer significativement la prise de conscience individuelle et collective de ses enjeux.

UN FUTUR SANS CO2

Pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, et limiter le réchauffement climatique à 2 °C, Enedis a sa propre feuille de route en prise directe avec son Projet industriel et humain. L'entreprise a mis en place une stratégie bas carbone qui repose sur trois piliers : réduction, évitement et compensation.
La réduction des émissions de CO2 passe avant tout par l'électrification des véhicules et des groupes de secours. Mais le gaz isolant SF6 utilisé dans les disjoncteurs, les sectionneurs des lignes de distribution, a lui aussi un fort impact climatique s'il ne reste pas confiné dans les appareils électriques. La réduction des fuites est donc un objectif majeur.

De plus, favoriser le déploiement de solutions bas carbone dans le domaine de la production d'énergie, et des bâtiments grâce aux compteurs communicants et à des réseaux intelligents, permet d'empêcher l'émission de gaz à effet de serre.
Enfin, l'entreprise cherche également à compenser les émissions résiduelles qui n'ont pas pu être évitées via le financement de projets de « capture » de CO2, certifiés et auditables.

ET DEMAIN ?

Cette année, démarre l'expérimentation des groupes de secours mobiles neutres en carbone (piles à combustibles et batteries) ainsi que l'installation des premiers disjoncteurs HTA à coupure dans le vide en remplacement du SF6.

En 2030, l'entreprise aura remplacé 100 % de sa flotte de véhicules légers par des véhicules propres. La consommation d'énergie des sites de travail aura baissé de 40 %.

En 2035, 12 millions de bornes électriques seront connectées au réseau ainsi que 67 GW d'ENR, contribuant à une réduction de l'ordre de 18MtCO2 pour le territoire français. Linky, à lui seul, devrait permettre une baisse de 0.5MtCO2.

En 2050, c'est le tour des utilitaires et des engins de chantier qui basculeront en BioGNV ou H2.

0 commentaires
Envoyer un commentaire