Limoges 29° C
dimanche 13 juin

Crise sanitaire : quel impact sur les produits bio et leur consommation ? (Dossier spécial bio)

08h00 - 10 avril 2021
Crise sanitaire : quel impact sur les produits bio et leur consommation ? (Dossier spécial bio)
Les consommateurs recherchent des filières certifiées (© Jérôme Rommé - stock.adobe.com) - ©

Déjà aiguisé depuis cinq ans, l'appétit des Français pour les produits issus de l'agriculture biologique s'est encore renforcé avec la crise sanitaire. Une tendance durable.

«Des courses à l'assiette, l'année Covid bouleverse tout, sauf les envies de bio ! », souligne l'Agence Bio. Les études sur la consommation en 2020 en attestent, le premier confinement a servi d'accélérateur avec une progression des ventes de 63 % sur le bio : 9 Français sur 10 ont acheté des produits issus de l'agriculture biologique.

Nouveaux consommateurs

Le boom du premier trimestre 2020 a été suivi d'un ralentissement mais la consommation des produits bio affiche +3 % par rapport à 2019, selon le baromètre RelevanC pour LSA (3trimestre 2020) qui analyse les achats d'un million de clients des supermarchés du groupe Casino, représentatifs de la population. La tendance d'acheter des produits bio « reste bien ancrée dans le comportement des Français malgré le contexte compliqué ». « La part du budget qu'ils y consacrent n'a pas baissé », confirme le baromètre de l'Agence Bio sur l'année entière, estimant à +15 % le nombre de nouveaux consommateurs de produits bio. Parmi eux, « les jeunes, les employés et les ouvriers sont surreprésentés. Preuve que le bio se démocratise ! » Le prix reste un frein mais moins qu'avant (-7 points), notamment pour les consommateurs occasionnels. Près de trois quarts des Français consomment bio au moins une fois par mois, dont 13 % tous les jours.

Besoin de se rassurer

Face à la période d'incertitude liée à la pandémie de Covid-19, les consommateurs ont besoin de se rassurer en achetant des produits naturels et jugés plus sains, locaux ou régionaux et éco-responsables. Des aliments bons pour la santé et l'environnement, produits et vendus à proximité avec une éthique sociale : l'écho des valeurs intrinsèques de l'agriculture biologique se trouve amplifié dans la société par la crise sanitaire.

Les comportements alimentaires se modifient : « 2020 nous a poussés à repenser notre façon d'acheter et de manger ». D'autant qu'en raison du télétravail et de la fermeture des restaurants, la consommation à domicile est plus importante, entraînant un engouement marqué pour les petits plats concoctés à la maison. Portées par l'envie de faire son pain en famille, les ventes de farine bio ont explosé durant le premier confinement.

Circuits courts

L'origine France est ainsi de plus en plus recherchée. « Cette attention portée par les consommateurs à acheter des produits nationaux, voire locaux, est portée par l'idée que nos achats sont nos emplois, qu'ils impactent directement notre environnement. Les consommateurs identifient le bio comme une réponse efficace à ces défis territoriaux grâce notamment à l'ancrage des circuits courts », explique Philippe Henry, président de l'Agence Bio. « Ces préoccupations environnementales et durables, déjà au cœur de l'opinion publique, sortiront renforcées de la crise sanitaire que nous connaissons ». De fait, outre le drive des supermarchés, ce sont les magasins de proximité, les enseignes spécialisées bio et la vente directe du producteur au consommateur qui ont connu l'essor le plus marqué en 2020.

0 commentaires
Envoyer un commentaire