Limoges 6° C
vendredi 04 décembre

Cyclamed : Performance maintenue avec un tri de plus en plus affiné

18h00 - 30 octobre 2020
Cyclamed : Performance maintenue avec un tri de plus en plus affiné
- ©

Quelque 8 Français sur 10 déclarent rapporter leurs Médicaments Non Utilisés (MNU) en pharmacie. Dans le cadre d'une prise de conscience écologique de plus en plus prononcée, les Français se révèlent des acteurs de plus en plus impliqués dans le tri de leurs produits et en particulier dans celui du retour des MNU à l'officine.

Les résultats quantitatifs de la collecte de MNU marquent une légère baisse, en corrélation avec la baisse des ventes de médicaments, alors que la population croit et vieillit. De même, la séparation des emballages en carton et notices des médicaments en faveur du tri sélectif et du recyclage matière se développe. Le bon usage du médicament favorisé par les professionnels de santé devient une évidence dans les comportements.

Pour 2019, 10 675 tonnes (-1,40 % en 2018) de médicaments non utilisés des ménages ont été collectées par les pharmacies françaises et entreposées sur les sites des grossistes-répartiteurs avant valorisation à des fins énergétiques. La moyenne nationale correspond à 159 grammes par habitant en 2019 (soit -1,85 % en 2018). La collecte est ainsi de plus en plus qualitative. Cyclamed maintient sa performance à 62 %.

La valorisation énergétique de ces MNU a été réalisée en 2019 dans 48 unités de valorisation permettant d'éclairer et de chauffer des logements ou établissements publics.

En Nouvelle-Aquitaine

La région Nouvelle-Aquitaine compte 2 116 officines. 1 040 tonnes de MNU ont été éliminées dans le respect de l'environnement en 2019, soit 174 g/hab./an (- 3 % par rapport à 2018), alors que la moyenne nationale est de 159 g/hab./an. La valorisation énergétique est assurée pour le Limousin à Limoges et à Saint-Pantaléon-de-Larche.

L'étude barométrique menée par l'institut BVA (avril 2020), auprès d'un échantillon raisonné de 2 265 individus en termes de régions, révèle que 78 % d'entre eux déclarent rapporter leurs MNU chez le pharmacien (81 % en Nouvelle-Aquitaine) dont 57 % les rapportent « systématiquement » (59 % en N.A.). Ce geste est particulièrement ancré auprès des retraités (89 %), les plus de 35 ans (84 %), les femmes (83 %) et géographiquement auprès des habitants des localités rurales ou de moins de 20 000 habitants (84 %). Cela montre un « réflexe » ancré auprès d'une grande partie de la population.

L'étude indique que parmi les personnes qui achètent des produits de parapharmacie en pharmacie, 60 % de ceux-ci les jettent dans la poubelle d'ordures ménagères et 22 % les rapportent à la pharmacie. De même, le geste de séparer les emballages en carton et notices en papier pour les recycler dans le tri sélectif du domicile continue de progresser avec 44 % des sondés en 2020 (40 % en 2019 et 2018). 96 % des NéoAquitains trouvent le dispositif utile et/ou indispensable (93 % sur le plan national).

TRI-athlètes

Plus de 6 Français sur 10 connaissent Cyclamed (64 %) et cette notoriété marque une forte hausse en 2020 grâce aux pharmacies (41 % des sondés, 33 % en 2019) qui utilisent le tampon encreur remis par Cyclamed à toutes les pharmacies (métropole et Outre-mer).

9 Français sur 10 (93 %) trouvent le dispositif indispensable ou utile. Les raisons principales évoquées pour le dépôt des MNU sont pour la préservation de l'environnement (85 % d'entre eux) et pour la sécurité sanitaire (67 %), car le dispositif limite les risques d'intoxications ou de confusions médicamenteuses au sein du foyer.

Afin de remobiliser en cette période de crise sanitaire, une nouvelle campagne radio de sponsoring sur France Inter est diffusée tout le mois d'octobre pour l'émission « Grand bien vous fasse » et une campagne TV se déroulera en novembre. L'objectif est d'inciter au retour des MNU en pharmacie, sans les produits de parapharmacie. Et grâce au développement de la communication digitale de Cyclamed (site Internet www.cyclamed.org et réseaux sociaux), l'éco-organisme amplifie son mouvement de « TRI-athlètes » pour obtenir une communauté de personnes éco-citoyennes de plus en plus engagée.

0 commentaires
Envoyer un commentaire