Limoges 6° C
vendredi 04 décembre

La pompe à chaleur, digne remplaçante de votre chaudière au fioul (Dossier spécial chauffage/énergie)

08h00 - 04 novembre 2020
La pompe à chaleur, digne remplaçante de votre chaudière au fioul (Dossier spécial chauffage/énergie)
Les pompes à chaleur air/eau connaissent une progression spectaculaire (© C5Media) - ©

Alors que l'État incite au remplacement des chaudières au fioul, les Français adoptent les pompes à chaleur. Elles ont l'avantage de pouvoir s'intégrer à une installation de chauffage central existant.

À la suite de la convention citoyenne sur le climat, un projet de loi doit interdire l'installation des chaudières au fioul à partir de 2022, y compris pour en remplacer une qui tomberait en panne. Contraints d'abandonner le fioul domestique, les ménages concernés vont devoir opter pour un mode de chauffage plus écologique.

Profitant des incitations financières de l'État, beaucoup se sont déjà tournés vers les pompes à chaleur air/eau qui connaissent une progression spectaculaire sur le marché : « + 83 % de 2018 à 2019 », selon le syndicat professionnel Uniclima.

Puisant ses calories dans le sol, la pompe à chaleur géothermique est la plus efficace mais elle nécessite la mise en place de capteurs horizontaux sous terre. Il faut avoir un grand jardin et les travaux sont coûteux. Ce système est donc plutôt réservé aux constructions neuves. Récupérant la chaleur dans l'air extérieur, les pompes à chaleur aérothermiques sont beaucoup plus faciles à mettre en œuvre.

Étude thermique indispensable

La PAC air/eau est la plus répandue car elle a l'avantage de pouvoir être intégrée à une installation de chauffage central existante. Son fonctionnement consiste à élever la température de l'air extérieur via un fluide frigorigène et un compresseur puis à l'envoyer dans l'eau du circuit de chauffage. Compatible avec des radiateurs basse température ou un plancher chauffant, elle peut aussi être couplée à un chauffe-eau thermodynamique pour l'eau chaude sanitaire.

Son coût moyen est estimé à 12 000 €, raccordement au chauffage central compris. Si elle apparaît comme la solution idéale pour remplacer une chaudière au fioul, la PAC air/eau doit néanmoins répondre à plusieurs critères indispensables pour une installation réussie. Sa puissance doit correspondre aux besoins thermiques de votre logement et au climat de votre région. Une étude thermique préalable, réalisée par un professionnel RGE/QualiPac, est nécessaire pour déterminer le dimensionnement de la pompe à chaleur.

Il s'agit notamment de vérifier si la PAC, sensible aux variations de température extérieure, pourra assurer à elle seule vos besoins en chauffage durant l'hiver. Si ce n'est pas le cas, un modèle haute température avec un appoint électrique devra être privilégié.

0 commentaires
Envoyer un commentaire