Limoges 6° C
vendredi 04 décembre

Quelle énergie réclame le moins d'entretien ? (Dossier spécial chauffage/énergie)

08h00 - 03 novembre 2020
Quelle énergie réclame le moins d'entretien ? (Dossier spécial chauffage/énergie)
Toutes les chaudières doivent faire l'objet d'un entretien annuel (© Alexander Raths) - ©

Plusieurs critères sont à étudier lorsqu'on doit choisir le système de chauffage le mieux adapté à son logement, à ses besoins et à son budget. Parmi eux, l'entretien qu'il nécessitera entre évidemment en ligne de compte. Celui-ci diffère selon l'énergie utilisée.

Chauffage électrique

C'est l'électricité qui réclame le moins d'entretien car il n'y a pas de maintenance obligatoire pour un chauffage électrique. Un dépoussiérage régulier des radiateurs est conseillé mais il est aisé à réaliser soi-même. Malgré cet atout incontestable, l'électricité reste l'énergie la plus chère pour le chauffage avec un prix au kilowatt-heure deux à quatre fois plus élevé que le fioul domestique, le gaz naturel, les granulés de bois et le bois bûche.

Maintenance

En revanche, toutes les chaudières au fioul, gaz, bois (y compris les poêles) ou multicombustibles dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doivent faire l'objet d'un entretien annuel réalisé par un chauffagiste qui vérifie le fonctionnement, les organes de sécurité, procède à des réglages, détecte l'éventuelle présence de monoxyde de carbone si la chaudière n'est pas étanche et mesure les émissions polluantes.

Pour le chauffage au fioul, il faut aussi penser à surveiller la cuve dont l'entretien n'est pas réglementé mais pour laquelle un nettoyage est recommandé tous les cinq à dix ans.

Ramonage

Le ramonage du conduit d'évacuation des fumées doit être effectué une fois par an pour les chaudières au fioul ainsi que celles au gaz, sauf s'il s'agit d'un modèle étanche à ventouse. La réglementation précise que les conduits de fumée des appareils de chauffage au bois (foyers fermés, inserts, poêles, chaudières) en fonctionnement doivent être ramonés deux fois par an dont une fois pendant la période de chauffe.

Pompes à chaleur

Les pompes à chaleur géothermiques sont également soumises à un entretien annuel si leur puissance frigorifique (charge du fluide frigorigène) est supérieure à 12 kilowatts. Il s'agit notamment de vérifier l'étanchéité du circuit et de surveiller la pression. Les PAC aérothermiques ne sont pas concernées, un simple nettoyage de la borne extérieure et des bouches d'insufflations intérieures est recommandé. Mais un décret devrait prochainement rendre obligatoire l'entretien de toutes les pompes à chaleur tous les deux ans.

0 commentaires
Envoyer un commentaire