Limoges 34° C
jeudi 06 août

Concrètement, l'agriculture bio c'est...

08h00 - 09 juillet 2020
Concrètement, l'agriculture bio c'est...
Manger bio est bon pour l'économie, l'environnement et la santé - ©

En quelques chiffres, on peut dire que 441 fermes produisaient en agriculture bio en Haute-Vienne à la fin 2019, soit une augmentation de +12 % par rapport à 2018, ainsi que 7 168 fermes bio en Nouvelle-Aquitaine, ce qui en fait la deuxième région en nombre d'exploitations et de surfaces bio (+7 % de la surface agricole utile en bio).
À titre indicatif, la France compte 41 623 fermes bio, soit 9,46 % des exploitations à l'échelon hexagonal. En termes de consommation, 9,7 millions de produits bio ont été vendus en France en 2018 soit une progression de 15,7 % par rapport à 2017. Et 82 % des produits bio consommés dans l'Hexagone (hors produits exotiques) sont produits sur le territoire français.

Enfin, d'un point de vue économique, le bio représente 155 347 emplois directs, dont 100 300 femmes. 54 640 emplois sont dans les secteurs de la distribution, la transformation, les services et la recherche.

ÉCONOMIE

L'agriculture bio est créatrice d'emploi en milieu rural avec seulement 7,5 % de la SAU mais déjà 14 % de l'emploi agricole en France. La bio emploie en moyenne 60 % de main-d'œuvre en plus.

En privilégiant les circuits courts et la transformation à la ferme des produits bio, les agriculteurs créent des fermes viables, dont la valeur ajoutée est réinvestie localement. Par leur diversification, elles participent à l'image d'un terroir et donc à son attractivité touristique.

Le traitement des eaux induit par l'utilisation des pesticides et engrais chimiques engendre un surcoût de 7 à 12 % sur les factures des usagers. La bio est donc une solution pour éviter les coûts de dépollution.

ENVIRONNEMENT


L'agriculture biologique respecte, restaure et entretient les équilibres naturels. Elle préserve la ressource en eau tant en qualité, par la non-utilisation des engrais chimiques et pesticides, qu'en quantité par l'adoption d'espèces rustiques mieux adaptées à leur environnement.

SANTÉ

Le bio, étant un mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques et d'OGM, peut prévenir les risques pour la santé. Les personnes les plus exposées restent les agriculteurs eux-mêmes. Ainsi, la maladie de Parkinson a été reconnue en 2012 comme maladie professionnelle pour les agriculteurs, du fait de l'exposition aux pesticides. L'agriculture bio produit des aliments contenant 223 fois moins de résidus de pesticides. Les aliments bio ont une teneur plus élevée en matière sèche, en antioxydants en vitamine C, polyphénols, magnésium et fer. De même, des taux supérieurs en oméga 3 dans le lait bio ont été observés.

0 commentaires
Envoyer un commentaire