Limoges 26° C
lundi 13 juillet

Guider le sport sur ordonnance

08h00 - 02 juin 2020
Guider le sport sur ordonnance
Le guide « Médicosport-santé » est consultable en ligne sur le site des éditions Vidal - ©

Spécialiste de santé publique, le Dr Férial s'est fortement impliquée dans le sport santé en contribuant à un « Vidal du sport » servant d'interface entre le monde médical et les éducateurs sportifs chargés d'appliquer les ordonnances.

Sportive accomplie, le docteur Marie-Laure Férial a toujours été convaincue des bienfaits du sport pour la santé. « Comme pour beaucoup de sportifs, la compétition a entraîné quelques accidents. Pour continuer à pratiquer du sport en dépit des limitations causées par ces incidents de parcours, j'ai été contrainte d'adapter mon activité physique. À la retraite, j'ai pratiqué la randonnée pédestre, j'ai alors été amenée à rencontrer des acteurs du mouvement sportif confrontés à l'accueil de patients bénéficiaires de sport sur ordonnance », explique-t-elle.

Depuis le 30 décembre 2016, les médecins peuvent prescrire des séances de sport dans le cadre des affections de longue durée. Les clubs sportifs sont donc appelés à accueillir des personnes éloignées de l'activité physique et sportive depuis longtemps. « La plupart des clubs sportifs s'investisse dans la compétition. Conscient que l'activité sportive adaptée constituait un axe de développement pour eux, le Comité Départemental Olympique et Sportif de la Haute-Vienne m'a confié la présidence d'une commission destinée à promouvoir la création de sections destinées à l'activité physique de loisirs ou adaptée », précise Marie-Laure Férial.

RASSURER

La prescription médicale doit spécifier les limites et les précautions à respecter par rapport au profil du pratiquant qu'il faut remettre en condition physique. Le couple médecin-éducateur sportif doit donc être bien coordonné. Or, parfois, ces deux mondes ne se connaissent pas.

« Le CDOS a mis en place des formations pour les éducateurs sportifs et Limousin sports santé, présidé par le professeur Patrice Virot, a développé celles des médecins. Sur Limoges, ils sont déjà plus de 200 à prescrire du sport santé ».

Avant de rejoindre le club de leur choix, les patients sont confiés à une des treize passerelles régionales chargées de les reconditionner à une pratique sportive régulière. Le sport sur ordonnance constitue donc une réelle opportunité de développement économique pour les clubs sportifs. « La réussite de ce programme repose sur la motivation de tous les acteurs, et notamment celle du patient qui doit retrouver le plaisir de faire du sport dans un environnement sécurisant. Ce bien-être passe également par le retour à une vie sociale structurée », prévient le docteur Férial.

Pour aider les praticiens dans leur prescription, la commission médicale du CNOSF a créé le « Médicosport-santé », un guide rédigé par des médecins experts et 45 fédérations traduisant les pratiques sportives à mettre en œuvre pour chacune des pathologies. Cette « bible », régulièrement actualisée, peut désormais être consultée en ligne sur le site des éditions Vidal.

Les éducateurs sportifs y trouvent également des directives pour adapter les exercices ou le matériel utilisé à la pathologie rencontrée. À l'issue de ce programme, les pratiquants seront progressivement redevenus autonomes et pourront ainsi mieux s'intégrer aux autres sportifs du club.

0 commentaires
Envoyer un commentaire