Limoges 14° C
lundi 20 septembre

KM87 : l’autodéfense réaliste

23h27 - 11 novembre 2019
KM87 : l’autodéfense réaliste
- © 1691-Krav-1-P17

Depuis 18 ans, un club limougeaud enseigne le krav maga, rassemblant des techniques de combat au corps à corps utilisées par l’armée israélienne. Mais, au fil du temps, il s’est tourné vers une méthode mieux adaptée au self-défense, qui tient compte du stress généré par une agression.

Grâce à sa longue expérience des diverses techniques de combat, Maurice Morange a rapidement constaté qu’il existait souvent une grande différence entre le combat technique en compétition, pratiqué dans une enceinte sportive, et l’autodéfense, dont on pouvait avoir besoin lors d’une agression de rue. « Nous nous sommes rendu compte qu’une application trop rigide des techniques de self-défense, même lorsqu’elles étaient parfaitement maîtrisées, pouvait nous mettre en danger. Nous avons donc décidé d’orienter le travail de nos élèves sur l’étude des actes réflexes primaires, qui resurgissent lors d’une attaque surprise », explique-t-il. Cette méthode consiste notamment à observer l’attitude de l’adversaire pour anticiper l’attaque. En compétition, Maurice Morange aimait mélanger diverses techniques pour perturber ses adversaires. En 2011, il découvre le krav maga et avec un magistrat de la Cour des comptes, décide de créer un club sur Limoges. « Puis, j’ai rencontré Christian Wilmouth, qui m’a fait prendre conscience de l’importance d’adapter les techniques à la réalité d’une agression de rue, au cours de laquelle le stress compte beaucoup », précise-t-il.

Il a ainsi rejoint le groupe KMRED, composé notamment d’enseignants auprès des forces de l’ordre, qui recherchent en permanence à adapter les techniques de riposte aux diverses attaques, y compris avec une arme, auxquelles leurs élèves peuvent être confrontés. « Nous insistons beaucoup sur la présence d’un agresseur déterminé, car dans ce cas, les connaissances techniques n’interviennent qu’à hauteur de 5% dans l’efficacité de l’autodéfense ».

-

Très apprécié des femmes

Au sein du club, l’enseignement ne se cantonne donc pas uniquement à la technique, mais aussi à la gestion du stress des élèves. On y distille de précieux conseils, comme utiliser le vêtement de l’agresseur pour l’immobiliser. « Nous travaillons également la respiration et l’importance d’un ancrage solide, autant de connaissances utiles au quotidien », ajoute Maurice Morange, qui constate que cela plaît énormément aux adolescents, ces outils permettant notamment de lutter contre le harcèlement scolaire. Le cours qui leur est réservé le samedi matin connaît d’ailleurs un succès grandissant. « Les parents sont rassurés car leurs enfants sont très bien encadrés, ils apprennent le respect de l’autre et acquièrent humilité et confiance en eux en éprouvant de nombreuses situations proches d’agressions réelles. Les cours sont ainsi plus ludiques » détaille-t-il.

L’équipement pour pratiquer au sein du KM87 se compose principalement de dispositifs de protection contre les coups, ce qui permet aux adhérents de s’exprimer en toute sécurité.

Maurice Morange insiste enfin sur l’importance de la verbalisation lors d’un conflit : « Il suffit parfois de s’exprimer avec détermination pour dissuader un agresseur ». Une approche très appréciée par les femmes, qui cette saison, ont massivement rejoint le club, au point d’être désormais plus nombreuses que les hommes. Le 23 novembre prochain, un stage de self-défense exclusivement féminin sera d’ailleurs organisé à Limoges.

Contact : www.km87-groupe-kmred.fr

Julien Moreau

0 commentaires
Envoyer un commentaire