Limoges 20° C
dimanche 19 mai

« Molière a été la première star de l'histoire »

07h00 - 30 avril 2024 - par Propos recueillis par Anne-Marie MUIA
« Molière a été la première star de l'histoire »
Molière met en scène des chanteurs, slameurs, rappeurs, danseurs, acteurs et musiciens dans des décors et costumes du XVIIe siècle (© Nathalie Robin)

Le 25 mai à 15h et à 20h30, Molière le spectacle musical débarque au Zénith de Limoges. Interview avec le célèbre producteur Dove Attia.

Après Mozart, Moïse pour Les Dix commandements, et Louis XIV dans Le Roi Soleil, pourquoi Molière ?

Je suis fasciné par les femmes et les hommes ordinaires qui ont des destins extraordinaires. Quand j'ai écrit le livret du Roi Soleil, j'ai eu l'idée que Molière fasse l'introduction du spectacle. Pour me documenter, j'ai donc lu sa biographie. Je me suis aperçu que je ne connaissais pas l'histoire de Molière, ses œuvres... Cet homme a été la première star de l'histoire, tout le monde le connaissait à Paris alors qu'à cette époque, il n'y avait pas de médias ! Molière ne se contente pas d'écrire et de faire rire, il dérange en s'attaquant aux bobos parisiens, à la condition des femmes...

Votre Molière est très actuel, abordant des thèmes comme la censure et le féminisme. N'avez-vous pas eu peur de dénaturer le personnage ?

Franchement non. Pour la première fois, j'ai reçu des louanges du monde de la culture, qui m'a remercié de rendre hommage à Molière. J'ai été très fidèle à son œuvre.

Comment a été constituée la troupe ?

C'est une troupe d'amis, qui vont vivre ensemble une aventure exceptionnelle. Avec le metteur en scène Ladislas Chollat, on raconte un Molière feel-good, drôle... C'est un spectacle familial durant lequel on rit, on est heureux. À la fin, on pleure... d'émotion, pas de tristesse.

Parmi les chanteurs, on retrouve Abi Bernadoth, le gagnant de The Voice saison 9...

Lors des castings, je ne savais pas qu'il avait remporté cette émission, car je ne veux rien connaître des candidats pour ne pas être influencé. Quand je l'ai entendu, j'ai eu des frissons. Abi joue le Prince de Conti, le méchant attachant, mais qui est très drôle. Et tous les soirs, c'est l'un de ceux qui fait le plus rire le public. Il a été choisi pour ses capacités à donner de l'émotion et de comédien comique, ce que personne ne soupçonnait. Il y a également Vike, Shaïna Pronzola, Lou Jean, et la slameuse Morgan. Quant au rôle de Molière, nous avons cherché pendant près d'un an et demi. Je voulais un Belmondo jeune, qui savait parler et séduire les puissants, relever les membres de la troupe quand ils étaient découragés, leur remonter le moral... Et nous avons trouvé PETiTOM au Québec.

Quid des décors ?

La mise en scène est incroyable avec des décors mobiles, en mouvement permanent. Contrairement à d'autres comédies musicales, ce n'est plus une alternance de chansons-dialogues/chansons-dialogues mais uniquement des chansons qui se suivent, dont certaines sont des chansons à émotion avec de grandes mélodies, et d'autres où on parle en slamant, avec des rimes, des alexandrins.

Pourquoi Molière l'opéra urbain est devenu Molière le spectacle musical ?

Quand on a lancé le spectacle, on ne vendait que peu de places. Les gens pensaient alors que « urbain » faisait référence à du rap. Puis, certains ne comprenaient pas la promesse, car peu connaissent la vie de Molière. Mais après une semaine de représentations, le bouche-à-oreille a été très fort : nous sommes passés de dernier à premier des ventes tous spectacles et concerts confondus.

Vous êtes l'auteur du livret avec François Chouquet, le producteur délégué à l'artistique et le directeur musical de ce spectacle. Peut-on dire que Molière vous tient particulièrement à cœur ?

C'est mon spectacle le plus sincère. On me dit que c'est mon plus beau spectacle... et comme c'est certainement le dernier, cela me rend franchement heureux.

0 commentaires
Envoyer un commentaire