Limoges 20° C
dimanche 19 mai

« Le Tour de France est le plus bel office de tourisme » (supplément spécial Tour de France)

07h00 - 30 juin 2023 - par Info Haute-Vienne
« Le Tour de France est le plus bel office de tourisme » (supplément spécial Tour de France)
Des banderoles « annoncent la couleur »... jaune !

Saint-Léonard-de-Noblat sera le 9 juillet ville départ de cette 110e édition. Interview d'Alain Darbon, le maire également président de la communauté de communes de Noblat, qui a la compétence « tourisme ».

Que représente ce départ depuis Saint-Léonard-de-Noblat ?

C'est une opportunité extraordinaire pour une petite ville comme nous, le Tour de France étant le 3e événement sportif mondial après les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de foot. Nous allons bénéficier de la renommée du Tour, ayant une saveur particulière à Saint-Léonard liée à Raymond Poulidor, qui était une figure emblématique pour l'ensemble des Français, qu'ils s'intéressent ou pas au cyclisme. C'est une icône...

Le Tour de France est le plus bel office de tourisme qu'on puisse avoir. Tous les ans, 300 villes continuent de se battre pour être sélectionnées. Et seules 30 le sont, toutes couleurs politiques confondues. Le tracé comprend des petites communes et de grandes agglomérations : le Tour de France n'oppose pas l'urbain au rural.

Être ville départ représente une enveloppe de 90 000 €, cofinancés par un partenariat avec le Conseil départemental (10 000 €), la communauté de communes de Noblat (20 000 €) et le syndicat mixte de Vassivière (5 000 €), soit un reste à charge de 55 000 €, qui ont été votés à l'unanimité en conseil municipal.

Comment avez-vous « préparé » la ville pour accueillir au mieux le public ?

Avec les associations et les commerçants, singulièrement les bars et les restaurants, nous nous sommes mobilisés afin de pouvoir générer des retombées touristiques et économiques sur le territoire. Une fois le départ donné à 13h30, nous mettrons tout en œuvre pour « garder » les spectateurs à Saint-Léonard et qu'ils passent une belle journée en découvrant notre patrimoine remarquable et en consommant dans nos commerces. Nous allons proposer des animations musicales, et entre autres, une chasse aux trésors pour les enfants afin de divertir tous les publics. Le Tour de France est un événement qui rassemble au sein même des familles. Qui n'a pas le souvenir d'être avec ses grands-parents aux bords des routes ? Nous allons installer des écrans géants à l'extérieur de l'exposition consacrée à Raymond Poulidor au gymnase, d'autres en centre-ville... Les routes seront fermées assez tôt le matin. Tout le centre sera piétonnier et nous allons mettre en place des parkings annexes, qui devraient suffire pour accueillir tous les spectateurs.

Pour les fans de cyclisme, cette étape au départ de Saint-Léonard sera sportivement très belle avec des routes vallonnées et la montée du puy de Dôme. Peut-être que le Tour de France ne se gagnera pas sur cette étape mais pour certains, il peut se perdre...

Après les décorations colorées des ostensions, la ville va-t-elle se parer de jaune ?

Des fanions jaunes et des petits maillots en guirlandes ont été accrochés un peu partout. Des banderoles ont été placées depuis plusieurs mois. Petit à petit, on décore la ville. Sans oublier un grand maillot violine comme celui de Raymond Poulidor qui dit « Merci Poupou » et un grand portrait.

En 2004, Saint-Léonard a déjà été ville départ...

À l'époque, la ville s'était rapidement « vidée » après le départ des coureurs. Donc, c'est un pari collectif pour nous cette année avec, notamment, l'association des commerçants, de « capter » les spectateurs, qu'A.S.O. estime à 25 000 personnes pour un départ de Tour. D'ores et déjà, nous avons quelques indicateurs : il est, par exemple, impossible de trouver une chambre dans les environs. Depuis les beaux jours, des gens viennent se recueillir sur la stèle de Raymond Poulidor. Quotidiennement, l'office de tourisme accueille des visiteurs qui posent des questions pour savoir où il habitait, où il repose...

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, tenait particulièrement à ce que Saint-Léonard-de-Noblat apparaisse dans l'édition 2023. Comment se sont passés les contacts avec lui ?

Par Raymond Poulidor, j'ai pu rencontrer plusieurs fois Christian Prudhomme et nouer une relation « en toute simplicité » avec lui. En 2016, quand Limoges a été ville arrivée et départ, nous avions fait la surprise à Raymond de lui fêter ses 80 ans à Saint-Léonard : je l'avais contacté pour l'occasion. L'organisation des obsèques en 2019 a nécessité de nombreux échanges avec la famille, bien évidemment, et avec Christian Prudhomme. Lors d'un déjeuner en 2020 pour l'étape Chauvigny-Sarran, j'avais évoqué mon souhait qu'avant la fin de mon mandat, Saint-Léonard soit ville étape. Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, même si j'avais pensé à 2024 qui aurait marqué les 80 ans du duel Poulidor-Anquetil.

0 commentaires
Envoyer un commentaire