Limoges 4° C
lundi 25 janvier

Vers un retour partiel aux 90 km/heure sur les routes de Haute-Vienne

13h00 - 13 janvier 2021
Vers un retour partiel aux 90 km/heure sur les routes de Haute-Vienne
- ©

Les Haut-Viennois scrutaient impatiemment les panneaux de signalisation de vitesse sur les départementales. Après la Corrèze (qui faisait de la « résistance ») et la Creuse, la Haute-Vienne devrait adopter les 90 km/h. Enfin partiellement...

Au terme de l'expérimentation prévue par les textes, et malgré son désaccord de fond sur une conception du code de la route variant selon les territoires, Jean-Claude Leblois, le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, a demandé à Seymour Morsy, le Préfet, de recueillir l'avis de la commission départementale de sécurité routière sur les propositions du Département, visant à déroger aux 80 km/h, comme la loi l'autorise. Selon l'avis rendu par cette commission, les décisions qui s'imposent seront prises sur des axes structurants et définis du territoire.

ÉTUDE COMPLÈTE

À la suite de la volte-face, en mai 2019, du Premier Ministre quant à la possibilité de déroger à la règle des 80 km/h, Jean-Claude Leblois avait annoncé qu'il assumerait pleinement cette nouvelle responsabilité après avoir fait réaliser un état exhaustif du réseau en matière de sécurité et d'accidentologie.
Le Président du Conseil départemental a toujours été prudent sur la question de relever la vitesse des routes départementales à 90 km/h. Parce que la sécurité des automobilistes et des usagers des routes en dépend, cette décision ne devait pas être prise de façon hâtive mais bien résulter d'une étude complète de la situation.

Si quelques collectivités ont fait le choix de rétablir la limite de 90 km/h sur l'ensemble de leur réseau, bon nombre d'entre elles le rétablissent sur certaines sections seulement (la Charente, la Vienne, l'Indre, la Dordogne...). C'est cette seconde option, raisonnable et responsable, que le Département de la Haute-Vienne souhaite soumettre à l'avis de la commission départementale de sécurité.

TROIS CRITÈRES

Les axes où la vitesse serait relevée (cf la carte) sont proposés en fonction de trois critères principaux : leur positionnement pour la desserte des territoires, leurs caractéristiques intrinsèques (aptitude à permettre la circulation à 90 km/h), une faible accidentologie.

Ces liaisons représentent environ 400 kilomètres de voies, soit 10 % du réseau départemental. D'autres axes sur lesquels des aménagements de sécurité sont engagés ou à l'étude pourraient également être proposés dans un second temps.

Si la commission départementale de sécurité rend un avis favorable, des panneaux seront implantés sur les itinéraires choisis, aux entrées dans le Département, en sortie d'agglomération et de part et d'autre des carrefours intermédiaires accédant à ces sections.

Une opération dont le coût est estimé à 200 000 €.

Mots clés : retour 90 km,

0 commentaires
Envoyer un commentaire