Limoges 26° C
lundi 13 juillet

Randonnée : l'évasion à portée de pied

08h00 - 30 juin 2020
Randonnée : l'évasion à portée de pied
Jackie Braye au départ de plusieurs sentiers - ©

Cet été, nous aurons envie de reprendre une activité physique en extérieur, en douceur et en sécurité. La randonnée pédestre est le sport idéal pour découvrir les paysages cachés du département.

Durant le confinement, comme les 882 membres du comité départemental de randonnée de la Haute-Vienne, la présidente Jackie Braye rongeait son frein. « L'heure de sortie quotidienne était insuffisante pour des randonneurs habitués à marcher sur plus d'une dizaine de kilomètres par rando », lance-t-elle.

Depuis deux mois, les bénévoles des 19 clubs fédérés ont recommencé à arpenter les 500 km de circuits pédestres dont le Conseil départemental leur a confié la veille, prouvant ainsi l'importance de l'activité dans l'attractivité touristique du département. « Ils sont chargés de vérifier que le circuit est praticable et que le balisage est correctement entretenu. Le comité gère aussi ses GR de pays, qui sont des boucles de 20 km, balisées jaune et rouge. Pour cela, nous formons nos propres baliseurs », précise la présidente. Ce balisage est essentiel, car il permet de guider les randonneurs. Ils peuvent également suivre les indications des cartes ou des fiches en version papier ou numérique, téléchargeables sur des smartphones. Avec plus de 4 000 km de sentiers, la Haute-Vienne offre un vaste choix aux marcheurs, quel que soit leur niveau. « Lorsqu'on débute, il faut se limiter à des randonnées de 10 km maximum, en gardant à l'esprit que 100 m de dénivelé rajoute un kilomètre au circuit », prévient-elle.

Respect

Pour que la randonnée reste un plaisir, il faut bien préparer sa sortie. « Une bonne paire de chaussures, d'une pointure légèrement supérieure, car le pied gonfle lorsqu'il s'échauffe, est fortement recommandée. Aujourd'hui, toutes les enseignes de sport proposent des produits de qualité à des prix abordables. Il faut toujours porter des chaussettes adaptées, permettant d'évacuer parfaitement la transpiration, afin d'éviter les ampoules. Et bien évidemment, emporter également une bouteille d'eau et un encas », ajoute Jackie Braye. Avant de s'élancer sur un circuit, il faut aussi consulter la météo, et rebrousser chemin si le ciel est menaçant.

La Haute-Vienne regorge de paysages variés, vallonnés et verdoyants, laissant découvrir des panoramas splendides et une grande richesse patrimoniale. Le randonneur doit garder à l'esprit qu'il partage cette nature et qu'il faut donc respecter la faune et la flore. Pas question de ramener un bouquet de fleurs sauvages, au risque de cueillir des espèces protégées.

La randonnée, c'est aussi la convivialité. Elle est cultivée par les clubs, qui organisent des sorties régulières encadrées par des animateurs formés. « Ils veillent à la sécurité du groupe et au bien-être des randonneurs. Et la licence fédérale permet d'être assuré tout au long de l'année ».

Pratiquée à son rythme, la randonnée remuscle en douceur, lutte contre l'arthrose et tonifie le système cardiovasculaire. Certains clubs se sont d'ailleurs formés à la rando santé. D'autres organisent des challenges, par équipes de 2 à 4 participants, sous une forme ludique et culturelle, puisqu'il faut localiser des bornes et répondre à des questions. Le comité départemental ouvre régulièrement de nouveaux sentiers et va développer, à Saint-Pardoux et à Vassivière, la marche aquatique dans l'eau jusqu'au nombril.

Renseignements : https://haute-vienne.jimdofree.com/

0 commentaires
Envoyer un commentaire